DÉPÊCHES FRAÎCHES
30/06/2017
Le 6 juin 2017 dernier, c'était.
Un pseudo-bouclage en vérité car pas de marges (adieu les marges, on dirait bien, misère...) Mais une vraie bouffe !
On était un bon millier et c'était très bon comme toujours au Bougainville (rue de la Banque, Paris 2. Allez-y.)

Clic :
Bon, rien de bien exceptionnel côté photos, j'ai pas trop bougé mon gros cul de la chaise (motivation moyenne), mais j'étais toujours payé un pont, alors.
C'est aussi histoire de quand même marquer le coup après l'avoir accusé.
Du noir et blanc, donc (la flemme, je vous dis !)

Et là, un petit survol flou de la bouffe :



Aujourd'hui c'est vendredi et j'voudrais bien qu'on m'aime.

Mais c'est mon dernier jour.

Bises à toustes, adieu et merde aux cuistres.

Votre dévoué pendant un paquet d'ans totodernoncourt.

12/06/2017
Oui, alors, oui, les photos ont tendance à être un peu les mêmes ces temps-ci.
Deux bêtes raisons à cela :
1. J'ai pris peu de photos car j'étais mal placé et accompagné d'une sublime créature qui réclamait fort mon attention.
2. J'ai pris peu de photos parce que j'avais pas le cœur à ça, les copains. Je venais de perdre, non pas mes parents, mais un être cher.
Les deux gars, sinon, ils sont bien ! Ça joue, hein ? Si, si !
Charles Berberian, le charmant Charles, était là lui aussi pile en face de moi, quoiqu'un peu flou... Trop près. J'étais ému.

Écoutez

Une colonne à la Une
On avait dans l'idée, on, toute l'équipe du site de Fluide, de faire une sorte de courrier des lecteurs (la meilleure rubrique du monde dans un canard) version vidéo. Un modérateur fort professionnel répondrait à vos (vraies) questions à vous, lecteurs(e)s chéri(e)s.
Bon, on n'a pas eu les financements, ni les félicitations du jury, alors on a laissé pisser.
Voyez quand même l'espèce de "pilote" réalisé pour l'occasion :

(merci à Benjamin KAUFFMANN, comédien-chanteur qui prêtât sa tronche et sa voix gracieusement et c'est heureux sinon, même pas de pilote...)


et pour cause, c'est dans le Fluide Glacial Série-Or N°78 : TOUS MÉCHANTS ?!!
Sur les 6 millions d'exemplaires mis en vente, seul UN possède ce dessin margesque.
C'est le vôtre ? Faites-vous connaître !

Et que ne vois-je pas ? Bon, je le vois bien en fait : sur une de ces grandes portes parisiennes qui offrent un accès suffisamment large aux appartements parisiens suffisamment exiguës, une tiote affiche toute faite main dont quelque chose dessus me dit quelque chose.
Je m'approche...

au dernier bouclage.
Tout comme Léandri.
Je me répète sans doute, mais : JOIE ! (bordel !)
On ne se lasse pas de ces gens.