478 3 mars 2016
» Édito |
Fluide Glacial  Existentialiste ta mre
Couv. : Emmanuel Reuze | 84 pages | 4€90
3 mars 2016
  Emmanuel Reuze
Sémiologie ou bien ?
- "Eh, Simone, je trouve pas ton deuxième sexe... Dis, tu pourrais pas..."
- "Rhââarrête de déconner, je conduis là, merde, Jipé !! Vire tes sales pattes..."
- "Huhu ! Mais j'y vois rien aussi..."
[...]
- "Et ma pipe ? Elle est où, ma pipe ??"
- "Ouais ben, je te ferai signe..."
-" Haha ! Excellent, ma Simoniologue !"
- "Ta main putain !! Ou c'est la mienne ! Un peu d'respect, Bon Dieu !!"

C'est vrai, quel déconneur ce Jean-Paul...

Bonne lecture
Avec ce mois-ci dedans→ Aranega, Lindingre, Reuzé, Baumann, Bouzard, Lefred, Pluttark, Bernstein, M. le Chien, Mo/cdm, Felder, Cizo, Isa, Elosterv, Aurousseau, Terreur, Sylvain Moizie, Marchalot, Pourquié, Rojzman, Clément, Le Borgne, Thiriet, Casoar, Vincent Lefebvre, Pix, Fioretto, Trapier, Moog, Lehmann, Houssin, Sourdrille, Besseron, Felder, Haudiquet, Libon, El Diablo, Zanello, Movida, Salch, Berberian, Vuillemin, Martin


Fluide Glacial Mensuel N°479
Fluide Glacial Mensuel N°477

l'Édito
UN PETIT COURS DE SÉMIOLOGIE
par Yan Lindingre
C'est quoi une bonne couverture ?
Je vais vous le dire.
C'est le mélange de deux bonnes idées !
Par exemple : mettre une femme à poil sur une moto !
Bon... Mais pas n'importe quelle femme et pas n'importe quelle moto.
Il s'agit de la femme des femmes avec la moto des motos !
C'est-à-dire, la femme d'Easy Rider avec la moto des existentialistes.

Born to Be Wild ("Né pour être sauvage", en anglais) est une chanson écrite par Mars Bonfire en 1968 et qui rendit célèbre le groupe de rock canadien Steppenwolf. Voici un couplet aimablement traduit en français par Google traduction :

« Ouais, Darlin'
Vas y arriver
Prenez le monde dans une étreinte de l'amour
Tirer tous vos armes à la fois
Et d'exploser dans l'espace

Comme un vrai enfant natures
Nous étions nés
Né pour être sauvage
Nous pouvons monter si haut
Je ne veux plus jamais mourir
Né pour être sauvage
Né pour être sauvage. »

Pas mal, hein...

A présent intéressons-nous à l'autre ingrédient de cette couverture riche en symboles. On y fait allusion au "deuxième sexe" de Simone de Beauvoir. Souvenez-vous :
"On ne naît pas femme, on le devient." Ce à quoi Vincent McDoom avait ajouté : "Mais ce sera pas de la tarte aux pommes." Extrait du Deuxième Sexe (deuxième sexe, ça veut dire la chatte, mais là, par relation métonymique, Beauvoir parle de la femme) : "On la traite comme une poupée vivante et on lui refuse la liberté ; ainsi se noue un cercle vicieux ; car moins elle exercera sa liberté pour comprendre, saisir et découvrir le monde qui l'entoure, moins elle trouvera en lui de ressources, moins elle osera s'affirmer comme sujet ; si on l'y encourageait, elle pourrait manifester la même exubérance vivante, la même curiosité, le même esprit d'initiative, la même hardiesse qu'un garçon."

Voici donc la version littéraire de cette couverture géniale. Un savant mélange de féminisme bafoué et de liberté exacerbée... La photographie d'une catharsis :

On la traite comme une poupée vivante et on lui refuse la liberté Ouais, Darlin' Vas y arriver ainsi se noue un cercle vicieux ; Prenez le monde dans une étreinte de l'amour car moins elle exercera sa liberté pour comprendre, saisir et découvrir le monde qui l'entoure, Tirer tous vos armes à la fois Et d'exploser dans l'espace moins elle trouvera en lui de ressources, moins elle osera s'affirmer comme sujet ; Comme un vrai enfant natures, nous étions nés...
Né pour être sauvage !!!! si on l'y encourageait, elle pourrait manifester la même exubérance vivante, Nous pouvons monter si haut, Je ne veux plus jamais mourir la même curiosité, le même esprit d'initiative, la même hardiesse qu'un garçon. Né pour être sauvage. Né pour être sauvage !!!!!!!

Limpide, non ?
Deuxième chef