452 23 janvier 2014
Fluide Glacial   fond la relance !
Couv. : Jean Solé | 84 pages | 4,90€
23 janvier 2014
  Jean Solé
Made in France !
Entrez dans la vitrine de la qualité France et des produits français à l'intention des investisseurs en France et des français de France !
Ne m'appelez plus jamais "France"
La France elle m'a laissé tomber
Ne m'appelez plus jamais "France"
C'est ma dernière volonté

Ok Michel.
Avec ce mois-ci dedans→ Aranega, Kuntz, Sattouf, Khattou, Cizo, Felder, James, Bengrrr, Pluttark, Bernstein, Frémion, Hugot, Besseron, Philippe Sohier, Florence Cestac, Berberian, Isa, Philippe Quesnot, Soulcié, Pix, M. Le Chien, Bertail, Fioretto, Planchon, Léandri, Haudiquet, Bouzard, Lisa Mandel, Lefred-Thouron, Spiessert, Terreur Graphique, Thiriet, Pochep, Clémentine Mélois, Larcenet, Fabcaro, Fabrice Erre, Menu, Sardon, Lézarts, Houssin, Casoar, Félix Moureau, Plonk & Replonk, Solé


Fluide Glacial Mensuel N°453
Fluide Glacial Mensuel N°451

l'Édito
On aimerait me coller l'image d'un homme qui n'aime pas les étrangers.
par Francis Kuntz
C'est faux !
Je suis même pour qu'ils vivent pratiquement comme nous, qu'ils mangent, boivent, s'habillent comme des humains à part entière. Mais qu'ils restent dans leur écosystème est le gage d'une longévité qu'on leur doit. Ainsi, trouverait-on normal qu'on forçât des pingouins à subir la canicule saharienne Qu'on tentât d'adapter le tigre du Bengale en Arles ? Dieu a créé l'oiseau dans le ciel et le poisson dans l'eau. C'est comme ça. Il en est de même pour l'humain qui ne se trouve pas où il est par hasard A l'heure où l'homme parcourt le monde dans tous les sens, n'importe où, n'importe comment et sous n'importe quel prétexte, ce discours dérange ! Mais on s'étonne après qu'il y ait des accidents ! Qu'allaient faire ces touristes non adaptés aux séismes au Sri Lanka, en 2004 ? Mère Nature n'a jamais fait les choses par hasard : les pays sujets aux cataclysmes, aux tremblements de terre et plus généralement aux catastrophes naturelles ont été donnés aux étrangers, et les verts et quiets pâturages, à nous.
C'est comme ça.
Et qu'on soit bien clair : quand je parle d'étrangers, je ne limite pas mon discours aux seules peuplades exotiques dont on prétend aujourd'hui que nos aïeux eussent dû les priver d'une saine colonisation. Au contraire. Les habits, moeurs et couleur de peau de ces gens-là indiquant illico leur origine, il nous est bien plus aisé de nous méfier. Ce qui est la moindre des choses. Accepterait-on un lion dans une meute de loups ? Devrait-on, si nous-mêmes étions loups, accepter de partager notre dîner avec cet étranger sans même vérifier sa carte de cantine ? Non, bien sûr. C'est comme ça. Mais il en est tout autre avec ces étrangers qu'on tente de nous assimiler au prétexte qu'ils sont européens ! ! La belle affaire ! Et pourquoi ne pas non plus assimiler l'Europe de l'Ouest au bloc rouge de l'Est au titre que nous habitons tous sur le même continent ? A ce rythme, l'Arabie Saoudite rattachant le continent africain à la grande Europe, qu'est-ce qui nous empêcherait d'être frère avec... J'arrête là. On comprend que cette logique est insensée.
La France ne se limite pas à son territoire, la France, c'est autre chose. Ce pays a connu jadis la soif expansionniste romaine, la perfidie d'Albion, la barbarie prussienne, et croule aujourd'hui sous l'impérialisme américain. Mais elle continue néanmoins à se battre avec son arme la plus redoutable : sa culture. Les Richard Gere et autres Nicole Kidman peuvent toujours squatter le box office, en France, il y aura toujours, en effet, des Vincent Lindon et des Sandrine Kiberlain pour leur tenir la dragée haute ! Les samples de racailles à peau noire du Bronx sont peu de chose, comparés au trémolo de Patricia Kaas chantant la vie en rose. Et alors que cette momie vivante qu'était Mickael Jackson est désormais momie morte, notre Johnny national, lui, continue à affoler les foules grâce à son déhanchement en plastique. A 71 balais ! Ça, oui, c'est la France ! Je ne dirai pas pour autant que la France est un pays parfait. Mais on ne jette pas l'or fût-il imparfait au profit du plomb. Ce ne sont que des mots, me dirat- on, mais les mots, quand on sait les décrypter, en disent plus que de longs discours. La preuve : dans "étranger", il y a "étrange".
C'est comme ça.
Francis Kuntz (Grolandais d'adoption , mais Français de coeur.)

Quelques pieces of extraits
 Quelques photos du bouclage du 13 décembre 2013
 Photos de bouclage : totodernoncourt